Paroisse_Bassilly

L’Unité Pastorale d’Enghien-Silly à votre service

Téléphone: 02/395.92.36

Mail: doyenne.enghien-silly@skynet.be


RECHERCHE

Notes du carillon.pdf offices.pdf


 

Sacrements

catéchèse


Accueil

Vie Pastorale

Services


Formations

Contacts

Vie des

groupes

Liturgie


Agenda


Documents

et photos

Paroisse de Marcq

Eglise Saint Martin


Commune: Enghien

Curé: Benoît Lobet

Personne-relais: Cécile Derycke-Delvin, 02/852.30.04,

deryckedelvin@gmail.com


Chorale: chorale Saint Martin


Organistes: Jean-Paul Coppens

02/395.82.71

jpcoppensmarcq@gmail.com


Sacristine: Maria Couvreur

Fabrique d’église:


Président: André Coppens, 0495.372.633 et 02/395.51.47,

cop.dereu@skynet.be





Trésorier: Gérard Demezel, gerarddemezel@gmail.com


Secrétaire: Sébastien Buytaert, sebastien.buytaert@skynet.be







Chapelle Notre-Dame de Garenne

La salle paroissiale de Marcq

Plus d’informations

Chorale Saint Martin

Paroisse:  Bassilly    Enghien    Fouleng     Graty     Grondregnies     Hellebecq      Hoves      Labliau     Marcq     Petit-Enghien     Silly     Thoricourt



L’église

(Texte fourni, par courtoisie, par le Cercle Archéologique d’Enghien)

L'église, classée comme monument historique depuis 1945, date de la fin de l'époque gothique.

La tour romane est la partie la plus ancienne de l’église et daterait du XIème siècle. Vers le milieu du XVIème siècle, la nef, le collatéral sud et le transept méridional se terminant par une chapelle pentagonale furent édifiés. La partie nord de l’église est plus tardive et date du milieu du XVIIème siècle. En 1710, des transformations furent entamées, le cœur élevé et les voûtes de la nef centrale renouvelées. La vague néogothique n’épargna pas le bel édifice, et des réaménagements dans ce sens furent exécutés entre 1865 et 1866.

Cette superbe église fut dédiée à saint Martin. Né vers 316 en Savarie (Hongrie) de parents romains, saint Martin fut envoyé comme soldat en Gaule vers 332. La rencontre avec un nécessiteux auquel il offre la moitié de son manteau, l’autre moitié appartenant à Rome, est emblématique de sa légende.

Il se fit baptiser et fut élu évêque par les chrétiens de la Touraine.


A l’intérieur, on remarque surtout le superbe Calvaire du milieu du XVIème siècle. A l’origine, ces Calvaires étaient prévus pour une exposition à l’extérieur de l’édifice. Ici, le maniérisme flamand s’exprime en toute magnificence par le contraste entre la résignation de Marie et l’apôtre Jean et les corps contorsionnés des deux larrons flanquant un Corpus inanimé. Le Christ, les bras en V et maintenu par trois clous, ainsi que les larrons sont sculptés d’une manière admirable et nous renvoient vers les Calvaires peints par nos grands Maîtres de la même époque.


Dans le narthex, nous trouvons également une magnifique statue de la Vierge à l’Enfant haute de 112 cm. Elle date du tout début du XVIème. La délicatesse de sa chevelure et des plis de ses vêtements ainsi que le réalisme de l’Enfant Jésus nous renvoient vers la fin de l’époque gothique. Bien que la polychromie fut appliquée bien plus tard en style néo-gothique, cette sculpture est un superbe exemple de la richesse du patrimoine local.


Une belle statue de saint Martin à cheval est visible dans la croisée du transept sud. Elle n’est pas de la même qualité que la statue de la Vierge, mais datant de la même époque, elle est un bel exemple de l’art de sculpture sur bois plus régional. Une autre statue de saint Martin, avec mitre offrant une aumône à un mendiant, du début du XVIIème siècle est également un exemple d’un travail vernaculaire. Cette statue fut complètement restaurée et redorée en 2008.


L’orgue, conçu par le célèbre facteur d’orgues gantois Pieter Ier Van Peteghem, a le grand intérêt de n’avoir subi que des modifications mineures depuis son installation. Il nous est parvenu dans un état proche de l’époque de sa conception en 1772.


A la sortie se trouvent les fonts baptismaux. En pierre bleue du Tournaisis, la cuve de style roman avec sur les recoins des têtes humaines rappelle les fonts baptismaux de la région de Tournai du XIème siècle.






Demande de sacrement

(Cliquez sur un des choix ci-dessous)